Loading...

Au fil de l’eau

IL A FALLU QUATRE ANS À MARTINO ET CRISTINA POUR CONSTRUIRE ET AMÉNAGER LE NID DE LEURS RÊVES : UNE DEMEURE D’INSPIRATION CALIFORNIENNE EN SYMBIOSE AVEC SON ENVIRONNEMENT.

Habiter au bord de l’eau : tel était le rêve que caressaient depuis longtemps les Montréalais Martino et Cristina, deux amateurs de plein air. Il a pris forme à la fin des années 2000, lorsque le père de Martino a repéré un terrain en pente bordant la rivière des Prairies, dans l’arrondissement du même nom.

Véritables épicuriens, ces quinquagénaires avaient une idée précise de la maison qu’ils souhaitaient y bâtir : un endroit où il fait bon vivre, en harmonie avec les saisons et avec la nature environnante, à l’image des demeures d’inspiration californienne.

Restait à trouver l’architecte. Après une ronde d’entrevues, le courant passe avec Carlo Rondina, de la firme Marosi Troy Architectes, qui a saisi rapidement l’essence de leurs désirs : une résidence ouverte sur l’extérieur et conçue dans un style contemporain, lisse, aux lignes épurées. En façade, ils ont opté pour la pierre calcaire d’Indiana. Ce matériau très présent dans le patrimoine montréalais – et parfaitement bien adapté au climat – a été utilisé dans une expression moderne.

L’intérieur est le miroir de l’allure sobre et raffinée qui caractérise l’enveloppe de la résidence. Grâce à une fenestration généreuse donnant sur la rivière, les espaces sont aérés et baignés de lumière naturelle. Toutes les pièces à vivre offrent d’ailleurs une vue sur l’eau. En outre, comme il commercialise des étalages et des décors haut de gamme destinés aux commerces de détail, Martino a profité de ses contacts pour créer un environnement fait sur mesure pour le couple. Dans le salon, par exemple, le mur accueillant le téléviseur intégré est composé de quartz importé d’Italie et assemblé sur place. La table de la salle à manger a quant à elle été conçue par Martino et fabriquée par ses employés. « Je me suis mis le nez partout ! », raconte-t-il. Au final, le chantier a duré quatre ans, et le couple n’a emménagé qu’à l’été 2014.

Fait intéressant, les trois enfants adultes de Martino et Cristina, qui habitent sous leur toit, disposent de leur propre salle de séjour dans une extrémité surélevée du rez-dechaussée. « Nous voulions qu’ils aient leur coin d’intimité hors de leurs chambres, ce qui nous permet aussi de recevoir des amis de notre côté. On se retrouve à l’heure des repas. C’est une maison sociale ici ! » Et comment : les jours de fête, lorsque les deux familles sont réunies, on y accueille plus de trente convives…

Dehors, la terrasse équipée d’une cuisine extérieure fait le pont entre la rivière et les espaces intérieurs. Un dialogue fluide dont est particulièrement fier l’architecte du projet. « La maison profite du site en pente pour communiquer avec la rivière, dit Carlo Rondina. À l’intérieur comme à l’extérieur, on est toujours en relation avec l’eau. » C’est ce qui s’appelle vivre dans l’harmonie.

Photos : Adrien williams

Au fil de l’eau – e-mag

Laval Jaguar Range Rover