Loading...

Le passé revisité

CETTE MAISON, QUI SEMBLE AVOIR PRIS RACINE DANS LA MONTAGNE, CACHE DERRIÈRE SA FAÇADE TYPIQUE DE LA PÉRIODE MODERNE UN INTÉRIEUR INTEMPOREL ET LUMINEUX.

La conception unique de cette demeure avait su séduire ses nouveaux propriétaires. Il faut avouer que cette construction des années 1970, située à quelques pas du cœur de la ville, possédait de nombreux attraits : volumes impressionnants, recouvrement de sol en ardoise d’origine, boiseries en acajou… Toutefois, ses multiples charmes disparaissaient, masqués par l’ombre. Entourée de toute part par une végétation touffue et cachée derrière un mur de pierres, la maison manquait d’oxygène et de lumière ! L’équipe de la firme d’architectes Daoust Lestage est parvenue à la faire revivre en s’attardant à la cour arrière, aux pièces du rez-de-chaussée ainsi qu’à la salle de bains située à l’étage.

Le premier défi était de faire entrer la lumière par l’arrière de la maison. Un balcon plongeait dans l’obscurité la terrasse coincée dans l’enchevêtrement des habitations attenantes. Il ne reste de ce dernier que les poutres qui le soutenaient. Les architectes ont aussi ajouté une fausse haie de lierre et un mur réfléchissant qui projette un éclairage constant sur les fenêtres de la cuisine.

À l’intérieur de la maison, des murs ont été abattus. Des puits de lumière ainsi que des miroirs ont été installés, révélant du même coup la délicatesse des crépis d’origine, la richesse du bois et la profondeur des nuances de l’ardoise.

L’importance de marier l’ancien au nouveau a aussi primé dans la salle de bains, à l’étage. Si les poutres et la porte en acajou ont été conservées, l’oeil s’accroche d’abord au blanc du comptoir en Corian, au marbre du recouvrement de sol et au
miroir qui décuple l’espace et réfléchit la lumière des plafonniers. « C’est la logique d’une vision d’ensemble, nous confie l’un des architectes de la firme Daoust Lestage. Être là pour comprendre les besoins des clients, y répondre et améliorer les solutions. »

Si l’architecte agit comme un guide, façonne les volumes, travaille les matières, c’est à l’occupant de peaufiner le décor. Ces propriétaires ont su miser sur un style épuré où les quelques touches de couleur apportent une note vitaminée. Les murs
blancs deviennent le cadre idéal pour mettre en valeur un vaisselier qui joue la transparence et des œuvres d’art percutantes, ou pour accentuer le rouge grenat du canapé. Dans cette maison, la magie opère : passé et présent sont maintenant parfaitement conjugués.

Le passé revisité- e-mag

Maison Lipari