Loading...

Bons et sans prétention

DES RESTAURANTS SANS CÉRÉMONIE, MAIS QUI LIVRENT LA MARCHANDISE…

Roberto Stabile, PRIMO E SECONDO

Un goût de Petite Italie
PRIMO & SECONDO
7023, rue Saint-Dominique, Montréal, 514 908 0838

Le restaurant Primo & Secondo, qui va fêter ses dix ans en novembre, est installé à deux pas du marché Jean-Talon. Le chef d’origine montréalaise, Roberto Stabile, qui tire parti de la simplicité de la cuisine italienne, utilise des produits italiens d’appellation d’origine protégée, de même que des produits québécois de première qualité. Le menu est affiché sur des ardoises que les serveurs expliquent à la clientèle. Les vins proviennent de la péninsule et de la Sicile. Le tout dans un décor simple, mais d’inspiration italienne. Ouvert le midi du mardi au vendredi et le soir du mardi au samedi.


M SUR MASSON

Petit bistro dans l’Est
M SUR MASSON
2876, rue Masson, Montréal, 514 678 2999

Exemple typique du restaurant de quartier de qualité, situé depuis quelques années dans le Vieux-Rosemont, sous la houlette du chef Jean-François Vachon (et son associé Philippe Lisack), qui offre une cuisine classique française et des créations de son cru. Le local est petit (malgré un agrandissement), l’atmosphère décontractée, la vue porte sur l’église patrimoniale en face (le bistro possède lui-même quelques bancs d’église !). La carte des vins comprend beaucoup d’importations privées. Pour ceux qui trippent sur Trip Advisor, c’est le 240e meilleur restaurant sur 1410 à Montréal ! Ouvert pour dîner du lundi au vendredi, pour souper jusqu’au samedi. Le dimanche, le bistro offre un brunch; M fait aussi traiteur.


Le St-Urbain

Au cœur du quartier Ahuntsic
LE ST-URBAIN
96, rue Fleury Ouest (angle Saint-Urbain), Montréal, 514 504 7700

Né dans le quartier, et diplômé de l’ITHQ, il était normal que Marc-André Royal finisse par ouvrir son propre restaurant dans Ahuntsic, après avoir été sous-chef au club privé de Daniel Langlois (le 357c) et en stage d’un mois dans un trois étoiles Michelin à New York. Il carbure produits frais et biologiques du marché. Son immense ardoise affiche un menu court (agneau, pétoncle, saumon, entrecôte et risotto, par exemple), mais qui change régulièrement ; la carte des vins est limitée, mais comprend plusieurs importations privées. Fermé les dimanche et lundi.


Un pilier de Rosemont-La Petite-Patrie
BISTRO CHEZ ROGER
2316, rue Beaubien Est, Montréal, 514 593 4200

Voisin du bar du même nom d’où l’on a diffusé des émissions de télé (Christiane Charrette), cette ex-taverne née au début du siècle dernier est une vénérable institution du quartier, comme le cinéma Beaubien, non loin du parc Molson. L’établissement a gardé de son passé son style chaleureux, bruyant et animé. Côté cuisine, il se fait un peu décadent pour certains mets en offrant des portions gargantuesques. Ce sont Mathieu Cloutier et Jean-Philippe St-Denis (ex-Kitchen Galerie) qui officient en alternance devant le grill. On trouve au menu autant des viandes (tartares, foie gras…) que des poissons et fruits de mer. Ouvert tous les jours de 18 à 23 h.


Décontracté à Notre-Dame-de-Grâce
LUCILLE’S OYSTER DIVE
5626, av. Monkland, Montréal 514 482 1471

Avec une gazpacho Bloody Caesar garnie de crevettes, un taco de poisson grillé, des calmars Buffalo frits, des guédilles de homard ou un Jambalaya de fruits de mer style jerk, on comprend qu’on est dans un restaurant à poissons et fruits de mer, hautement décontracté. La salle est minuscule, toujours bondée d’une faune jeune et branchée, dans un décor à la limite du kitsch pleinement assumé : poisson empaillé au mur, boîte de ketchup Heinz en métal comme seau à vin, barquettes en alu allant au four comme plat. Un riche bar à huîtres et des produits crus étalés comme à la poissonnerie forcent le respect : on travaille quand même sérieusement… Ouvert du mardi au dimanche.

Photos: Natalina Sparapani


Roche Bobois