Loading...

Effervescence

Voyager étant l’une de mes grandes passions, visiter la région de Champagne était sur ma liste depuis un bon moment déjà. C’est en novembre dernier, accompagnée d’amis qui me sont très chers, que j’ai eu le grand plaisir de m’y rendre.

Le temps était plutôt frais à notre arrivée à Reims, où nous avons débuté notre visite par la majestueuse cathédrale qui a couronné plusieurs rois de France, et par le féérique marché de Noël, où l’on sentait déjà une grande effervescence.

À notre programme, quatre visites de certaines des plus prestigieuses maisons de Champagne : Dom Pérignon, Krug, Ruinart et Veuve Clicquot. Naturellement, chacune d’elle se distingue par son histoire et des sites d’une grande beauté. Ce qu’elles ont en commun, c’est cette recherche approfondie de la qualité ultime, héritage des précurseurs. Il est intéressant de réaliser que le prestige de ces marques n’est pas seulement lié à l’élaboration de produits de grande qualité, mais aussi à l’art de communiquer le brillant parcours de chacune. Savoir raconter l’histoire derrière le produit et le rendre plus accessible avec le temps sont des forces que toutes partagent. Il est fascinant de voir perdurer ces marques renommées et de constater leur désir de continuer d’innover.

Le champagne est produit à l’aide de trois cépages : le chardonnay, le pinot noir et le pinot meunier, assemblés différemment selon les maisons. Tous ces cépages poussent en Champagne, sur des parcelles de terre distinctives situées à flanc de montagne. En référence au génie du lieu, la forêt du sommet a été préservée afin de protéger les vignes poussant à flanc de montagne. La rivière coulant au pied des collines était autrefois utilisée pour le transport des bouteilles de champagne, un écosystème des plus ingénieux.

Voici le fruit de nos découvertes…

DOM PÉRIGNON

Le moine Pierre Pérignon, dit Dom Pérignon, cellérier à l’abbaye d’Hautvillers, près d’Epernay, était décidément un grand visionnaire de son temps. Il avait la prétention de faire du vin de Champagne, le meilleur vin du monde. N’ayant pas l’avantage du climat ni celui de la qualité des sols produisant les grands vins de France, il lui a fallu être créatif et audacieux afin de modifier un savoir-faire utilisé depuis plus de mille ans. C’est donc en partie par des essais et erreurs qu’il a découvert la méthode de vinification des vins effervescents, autrefois appelée le vin du diable, et qui allait devenir le vin du Roi. Le site était tout simplement magnifique, particulièrement l’abbaye et son cloître, où nous avons eu le plaisir d’une première dégustation. Nous sommes tombés sous le charme des jardins et des bâtiments élégants, raffinés et empreints d’une simplicité monastique.

KRUG

Cette petite maison située en Champagne se reconnecte aujourd’hui avec l’histoire, les valeurs et la vision de Joseph Krug, inscrites dans son petit carnet rouge. Négociant d’origine germanique, Krug saisit rapidement l’opportunité de devenir associé de la maison Jacquesson; sa vision le mènera à en faire la maison Krug, dont l’image de marque est maintenue par une recherche constante de qualité. S’associant à la musique, cette marque crée des accords musicaux en collaboration avec des artistes. Quant aux « Krug Lovers », il s’agit d’une communauté de personnalités engagées que l’on se plaît à découvrir en ligne.

RUINART

Née d’une histoire de famille influencée par la rencontre de Dom Pérignon avec Dom Ruinart, cette maison se veut l’une des plus vieilles de Champagne. De commerçants de draps à commerçants de champagne, la famille a développé un indéniable savoir-faire qui se déploie dans des caves magnifiques, saisissantes parce que construites sous le sol des crayères jusqu’à 40 mètres de profondeur. Inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco – tout comme celles de Veuve Clicquot –, ces immenses chambres coniques, reliées par des corridors de différentes hauteurs, offrent un contraste splendide. Les bouteilles géométriquement empilées longent les corridors et les caves sous un éclairage subtil, relatant l’histoire des diverses étapes de la production d’un champagne de grande qualité, qu’il soit ou non millésimé.

VEUVE CLICQUOT

Surnommée « la grande dame de la Champagne », Nicole Barbe Clicquot, née Ponsardin, fut la première femme à diriger une maison de Champagne et l’une des premières femmes d’affaires. Novatrice, c’est elle qui créa la table de remuage et le champagne millésimé. Femme de tête et infatigable travaillante, elle fut aussi l’une des premières à exporter son champagne afin d’élargir son marché, qui constitue aujourd’hui l’une des plus grandes productions qui soient.

C’est d’ailleurs par la visite de cette maison que nous avons conclu notre périple. Nous avons eu le privilège d’être reçus en grande pompe à l’Hôtel du Marc, propriété réservée aux amis et aux gens proches de la maison. Cette demeure privée est un grand bâtiment sis au coeur d’une parcelle de Reims. Les chambres, en nombre limité, sont décorées en référence aux pays où s’exporte le Veuve Clicquot. Ici, on prépare les repas en fonction des millésimes qui y seront servis et non l’inverse. Nous fûmes subjugués par tant d’attention au fil d’une soirée dont on se souviendra longtemps. Une soirée qui s’est terminée par une joute animée de babyfoot… et par des bulles !

Effervescence – e-mag

Roche Bobois