Loading...

Des vignerons québécois en Oregon

Vous êtes-vous déjà demandé ce que pourrait vous apporter votre passion pour le bon vin, outre un titre de grand buveur devant l’Éternel ? Un groupe d’investisseurs et d’entrepreneurs québécois pourraient vous le dire. Motivés par leur passion, appuyés par leur sens des affaires et forts d’une précieuse expérience, ces visionnaires se sont donné une destinée hors du commun. Il leur a suffi de trois ans pour réaliser leur rêve, maintenant connu sous le nom de Domaine Roy et Fils. Un domaine situé dans l’Oregon – région improbable pour la création de vins de qualité –, où ils produisent des pinot noir et des chardonnay de renom.

Vingt-cinq ans après la création de la célèbre vinerie Beaux Frères, Jared Etzel et Marc-André Roy ont choisi de marcher dans les traces de leurs pères. « L a plupart des investisseurs nous ont approchés, commente Marc-André. C’était vraiment spécial d’avoir leur aval, et encore plus de sentir qu’ils croyaient en la prochaine génération. » « Nous sommes aussi méticuleux et presque aussi obsessifs que nos pères quant au développement du Domaine Roy et Fils, ajoute Jared. Notre partenariat n’est que le prolongement naturel du lien qui existe entre nos familles. »

Conscients de leur héritage, les partenaires visionnaires se sont d’abord mis en quête d’un vignoble qu’ils pourraient réhabiliter. Après deux ans de recherches infructueuses, ils ont orienté leur quête vers des terrains vierges et ont trouvé un ancien verger de noisetiers à Dundee, l’épicentre de la vallée de la Willamette. « U n coup du destin, dit Marc-André. Nombreux sont ceux qui voulaient cette terre, sans succès. Nous avons été chanceux de l’acquérir. » C’est un endroit rêvé pour des vinicultures; une orientation naturelle de la colline vers le sud, une altitude de 400 à 600 pieds et un sol volcanique enchâssé dans du basalte.

Ils ont d’abord planté à Dundee, en densité élevée, 13 acres de pinot noir et 2 hectares de chardonnay de culture biologique. Puis, leur besoin d’expansion les a conduits à Carlton, une zone entourée d’une savane de chênes, orientée au sud et à l’est, et qui profite d’une altitude de 360 à 550 pieds. Le sol du domaine contient des sédiments marins à forte teneur en minéraux, et il est exceptionnellement parsemé de quartz cristallin. Un endroit parfait qui leur a permis de planter 24 hectares de pinot noir et 2 hectares de chardonnay, aussi de culture biologique.

À un train d’enfer, ils ont ensuite entrepris la construction de la vinerie du Domaine Roy et Fils pendant la saison des plantations. Situé sur Worden Hill Road, qui traverse leur domaine de Dundee, l’établissement vinicole de style « grange chic » se distingue par ses lignes symétriques et par l’utilisation d’éléments naturels. « Nous voulions encadrer, simplement et élégamment, notre vue spectaculaire des collines de Dundee, dit Jared Etzel. Par son style inspiré de la côte Ouest et par l’utilisation d’éléments évoquant la nature, l’établissement vinicole cadre parfaitement dans son environnement. » Le bois recyclé d’une vieille grange de l’Oregon, des antiquités triées sur le volet et la charpente sur mesure contribuent à créer une atmosphère unique.

La pièce maîtresse de la salle de dégustation est une table ovale faite à partir d’un vieux chaland de la Bay Area, où l’on peut voir les marques laissées par l’eau salée. Au centre de la deuxième salle de dégustation trône une table de bois ouvrée, construite à partir d’un grand chêne du domaine de Carlton. Ces éléments donnent à l’établissement un aspect organique et raffiné, tout en rendant hommage à la riche histoire de la région. Les invités peuvent y goûter les crus du moment et les cépages d’assemblage choisis parmi les productions de la famille Etzel. Au début de l’année, le vin Maison Roy et Fils 2013 Incline, produit à partir de fruits ne poussant pas au domaine, s’est vu décerner une note de 92 par le magazine Wine Spectator. « Nous sommes heureux de ce prix, qui nous est attribué alors que notre maison n’en est qu’à ses débuts. Il confirme que les efforts et le soin apportés en valaient la chandelle, et il nous rappelle l’importance du travail d’équipe », commente Marc-André Roy. Les dégustations que nous avons récemment faites des vins issus de nos propres cépages laissent entrevoir des débuts prometteurs.

Ce succès, on le doit aussi à notre équipe d’experts qui, chaque jour, donne le meilleur d’elle-même. » L’équipe de direction du Domaine Roy et Fils inclut deux Québécois, qui se sont établis en Oregon l’an dernier : Melissa Rondeau (direction des services hôteliers) et Alain Plamondon (vice-président et associé). « Nous sommes très heureux de les avoir parmi nous et de compter sur un solide plan d’affaires pour produire et vendre nos vins aux consommateurs des États-Unis et du Canada, incluant la Floride, une destination populaire auprès des Québécois. » Le Courrier vinicole présentera la cuvée 2014 du Petite Incline de Maison Roy et Fils dans son édition d’août prochain. Les vins peuvent également être achetés directement à la vinerie ou via un distributeur; pour plus d’information, consultez domaineroy.com

domaineroy.com

Des vignerons québécois en Oregon – e-mag

Hotel Quintessence