Loading...

Australia

Sauvage, lointaine et amicale, l’Australie est surtout un pays accueillant. Nous sommes allés quelques jours au mois de mai durant l’automne austral, une saison qui s’avère plus chaude que notre printemps montréalais. Nous y avons découvert deux belles villes, très différentes l’une de l’autre, Sydney et Melbourne.

Sydney sur la côte est
Sydney, le centre des affaires, est une ville très dynamique. Si le centre-ville se caractérise par les gens vêtus en costume-cravate, il ne faut jamais oublier que les Australiens sont très décontractés. Donc, avant de se rendre au travail, ou au retour, ils profitent de la vie. La mise en forme est un must : je n’ai jamais vu autant de joggeurs, matin ou soir, et tard dans la nuit. Le surf est aussi une autre façon de garder la forme. Avouons-le, c’est dans leur sang, et peu importe leur âge.

Pensez mettre dans votre valise une bonne paire de chaussures pour faire comme les habitants : courir ou marcher au bord de l’eau. Au programme : The Rocks, Circular Quay, le fameux opéra et le jardin botanique vous offriront un beau parcours. Si le surf vous attire, les plages de Bondi (la plus tendance) et de Manly sauront vous combler comme surfeur débutant, et peut-être croiserezvous monsieur Wolverine lui-même, le séduisant acteur Hugh Jackman ?

Une belle excursion à faire : les Blue Mountains. L’abondance d’eucalyptus donne un ton bleu à ces fausses montagnes qui ne sont en réalité qu’un plateau avec un profond canyon au milieu duquel on retrouve un microclimat et une végétation de forêt pluviale. Les fougères, des fossiles vivants plus que centenaires, et mesurant plusieurs mètres, sont spectaculaires à regarder. Et les rochers The Three Sisters dominent le paysage en souveraines !

Melbourne au sud
Rivale de Sydney en ce qui a trait à la gastronomie, Melbourne est une ville jeune, bohème et amusante, qui vaut le détour. Dotée d’une riche architecture, elle dévoile son passé de capitale industrielle et financière (fin XIXe, début XXe siècle), résultat de la prospérité causée par la ruée vers l’or. Elle est traversée par le fleuve Yarra, qui divise la ville entre le sud, où se trouve le quartier des affaires, et le nord avec son quartier chinois, ses nombreux parcs et la gare Flinders Street Station, lieu de rendezvous des habitants sous les fameuses horloges, d’où l’expression «I’ll meet you under the clocks». L’art urbain sur les murs de Hosier Lane, tout près, mérite qu’on s’y arrête.

The Great Ocean Road, une route côtière de près de 250 km qui longe l’État de Victoria, est une excursion à faire absolument. Ce chemin a été réalisé par les soldats revenus de la Première Guerre mondiale, une main-d’oeuvre abondante qu’il fallait occuper. En s’y rendant, on passe par Geelong, le paradis des surfeurs, où sont nées les marques Billabong et Quiksilver. Le but ultime de cette belle promenade est de voir The Twelve Apostles : en réalité, neuf aiguilles de calcaire surgies de la mer. Paysages extraordinaires assurés

Deux villes superbes, un soleil resplendissant, l’exotique mer de Tasmanie, la bonne bouffe et quelques belles excursions, le tout en neuf jours valent vraiment le (long) déplacement !

MoVIDA
1 Hosier Lane, Melbourne, Victoria 3000, 61 3 9663 3038
Bar de tapas situé au commencement de Hoiser Lane, ruelle très connue à Melbourne pour son art urbain. MoVida est un restaurant dynamique, sympathique grâce à sa clientèle et son personnel amical et serviable. Aucun espagnol n’y travaille, pas même le chef, ce qui ne nous empêche pas de savourer de délicieuses tapas. À ne pas manquer : Tapa de buñuelos de bacalao, fromage de chèvre avec pâte de coing, jambon Serrano servi avec du pain catalan, et canillera de Buey (joues de boeuf sur purée de chou-fleur).

EZARD
187 Flinders Lane, Melbourne, Victoria 3000, 6 13 9639 6811
Ezard est l’exemple même de la fine cuisine australienne : une cuisine fusion, mi-européenne, mi-asiatique. Dans un décor élégant mais simple, le chef Teage Ezard déploie son savoir-faire soit dans un menu à la carte ou un menu gastronomique à huit couverts. Nous avons opté pour le second et nous avons été gâtés et conquis. D’abord avec les shooters d’huîtres japonaises, puis avec le porc braisé et le boeuf wagyu accompagné de polenta et morilles. Tout fut parfait ainsi que le service. Pour ceux qui n’aiment pas la viande, il y a aussi un menu végétarien. Ezard a un petit frère à Sydney qui vaut le détour : Black est situé au Level G, Harbourside, The Star/80 Pyrmont St, Pyrmont NSW 2009, Australie.

Par: Alexandra Sanchez
Photographe:Jean-Claude Lussier
Styliste: Mitsouko

images: sight-seeing-melbourne-street-art-hosier-lane-by-steven-wright, via www.junkpit.net

Le Studio Luminaire