Loading...

Istanbul

LE 8 OCTOBRE VERS 21 HEURES, JE RELAXE, UN VERRE DE SCOTCH À LA MAIN, SUR MA TERRASSE, TOUR EN PROFITANT DE LA VUE SUR LE BOSPHORE. IL FAIT 22 DEGRÉS, LE CIEL EST CLAIR ET UNE ODEUR D’ÉPICES VIENT DE LA MAISON VOISINE, ÇA SENT BON, C’EST RÉCONFORTANT. JE SUIS À L’AUTRE BOUT DU MONDE À L’HÔTEL NURU ZIYA SITUÉ DANS LE QUARTIER GALATASARAY, SUR UNE PETITE RUE CALME, À CINQ MINUTES DE L’ARTÈRE PRINCIPALE QUI MÈNE À LA PLACE TAKSIM, LE COEUR D’ISTANBUL.

J’en suis à mon quatrième séjour en Turquie, mon premier ayant eu lieu en 2000, et je constate qu’Istanbul évolue sans cesse. Des souks du Grand Bazar aux restos branchés du quartier de Cihangir, de l’appel à la prière — qui se fait entendre de partout à pers moments de la journée — aux installations numériques et spontanées sur des immeubles du centre-ville, Istanbul, autrefois appelée Byzance ou Constantinople, construite en partie sur l’Europe et sur l’Asie, est tout simplement unique, magique, voire fantastique.

Désignée capitale européenne de la culture en 2010, Istanbul est une ville libérale, ouverte et sécuritaire. Plusieurs jeunes Turcs, après avoir vécu ailleurs, y reviennent et ramènent avec eux de nouvelles connais- sances. La parcourir, c’est faire un voyage dans le temps et aussi dans la modernité.

S’il est fort agréable de visiter la vieille ville, ses mosquées et autres sites historiques achalandés, Istanbul a encore plus à offrir. Des quartiers émergent et nous réservent d’heureuses surprises. Il faut absolument se promener, peu importe l’heure, dans Taksim, Çukurcuma, Galatasaray, Galata, Tunnel, Péra, et découvrir les petits restos sympas, les boutiques de designers locaux et d’antiquaires, les magasins de luxe, les galeries contemporaines et les discothèques très actuelles. Donc trouvez-vous du temps pour dormir, car Istanbul a de quoi vous enivrer jour et nuit. C’est l’Europe avec une touche orientale dans un décor architectural, vestige de l’Empire ottoman. Chaleureuse, pertissante, mystérieuse, chaotique, Istanbul peut plaire à plusieurs, mais elle n’est pas pour les touristes néophytes.

Les Stambouliotes aiment sortir, parler et flâner dans les rues, se rencontrer sur les terrasses. Ils apprécient les plaisirs simples de la vie et savent s’amuser. Laissez bagages et soucis à l’hôtel et partez flirter avec la ville. Loin d’être aseptisée comme nos belles grandes agglomérations américaines, Istanbul offre un charme fou et irrésistible. Messieurs faites- vous pousser la moustache ou la barbe, c’est un must en Turquie !

Kadiköy est l’un des quartiers les plus huppés d’Istanbul, situé dans la partie asiatique, à environ 30 minutes en taxi de la vieille ville et de Taksim.

Retour dans le temps, sur le chemin du marché Égyptien, près de la Nouvelle Mosquée, dans la vieille ville.

La Mosquée de Soleyman est l’une des trois plus majestueuses de la ville.

Le tramway relie Tunnel à Taksim, le cœur commercial d’Istanbul; au retour de l’école des enfants courent pour s’y accrocher.

Architecture ottomane dans Galatasaray.

Point culminant d’Istanbul et de ses collines, la Tour de Galata offre une vue spectaculaire. N’oubliez donc pas d’apporter des souliers confortables.

À tous les soirs de la semaine, l’avenue Istiklal, principale artère commerciale de Beyoglu, devient le lieu de rencontre : l’énergie y est palpable. Un «must» !

Le 49 Café est caché dans une des petites rues près du centre, dans le quartier de Çukurcuma : la pizza y est à son meilleur. Très belle découverte.

Le marché extérieur d’Ortaköy, ouvert les dimanches, est aussi un lieu populaire. On a accès à une magnifique vue sur la Mosquée d’Ortaköy ainsi que sur le pont qui relie l’Europe à l’Asie, au-dessus du Bosphore.

L’apéro au House Café près du Tunnel dans Beyoglu, une magnifique halte pour commencer le week-end.

Exposition d’art contemporain au SALT Beyoglu, l’un des hot spots artistiques de la ville.

Le chaos et la beauté des marchés d’Istanbul; le plus populaire est le Grand Bazar. On voit ici le marché Égyptien, plus petit, mais tout aussi sympathique.

La jeunesse d’Istanbul est moderne et belle. Cette photo pourrait avoir été prise à New York ou à Londres.

La Nouvelle Mosquée est toujours envahie par les pigeons et les enfants prennent plaisir à leur faire peur : parfait pour de magnifiques photos.

Nous tenons à remercier la compagnie Air Transat de sa précieuse collaboration à la réalisation de ce reportage. Veuillez noter que Air Transat offre un vol direct pour Istanbul depuis Montréal, du 13 mai au 14 octobre 2012. http://www.airtransat.ca/fr/Destinations/466/europe/turquie/istanbul.aspx

pub