Loading...

LAUZON, troisième génération

Ernest était le premier, deux autres Lauzon ont suivi, puis quatre…

Transmettre le flambeau dans une entreprise familiale n’est pas toujours une tâche facile. Chez Groupe Lauzon, la relève s’avère abondante et de qualité. Les deux fils du fondateur Ernest, Claude et Michel, ont chacun deux enfants qui insufflent dynamisme et passion au groupe. Christian, 41 ans, fils de Claude, détient un diplôme en administration des affaires de l’Institut canadien de l’automobile. Pour le directeur général de Audi Lauzon, un perfectionniste, sa fierté c’est d’avoir mis sur pied le Terminal Audi, le plus grand en Amérique du Nord. Alexandre, fils de Claude, 35 ans, est directeur général de Volkswagen Lauzon Blainville et Saint-Eustache; normal, il est un bachelier en administration des affaires de l’UQAM. Particularité : il aime dépasser les attentes. Un samedi, il roule en Touareg devant son commerce, fermé pour la journée, où il voit un client qui a des ennuis avec son véhicule. «J’ai ouvert la concession pour lui prêter une voiture de remplacement pour la fin de semaine.» Directrice des opérations chez Volkswagen Lauzon à Saint-Eustache, Geneviève âgée de 28 ans, a suivi, en plus de ses études universitaires, un programme de perfectionnement de la Corporation des concessionnaires d’automobiles du Québec. Lors de sa première année, elle a vendu plus de voitures que ses collègues masculins. Explication : «J’ai la vente automobile dans le sang.» Catherine, bachelière en commerce (et MBA en cours) de la John Molson School of Business, est directrice Ressources humaines et Marketing du Groupe Lauzon. Bonne nouvelle pour son père Michel, cette «stratège» de 25 ans aspire à continuer à faire grandir l’entreprise familiale, «surtout en restant proche de nos employés malgré l’expansion».

groupe lauzon, lauzon.qc.ca

m10-releve-groupe-lauzon

Maison Lipari