Loading...

Sophistication patrimoniale

Inspiration beaux-arts, finis et matériaux nobles, luxe soigné : les résidences Ritz-Carlton sont à l’image de l’établissement centenaire sur lequel elles se retrouvent délicatement perchées. Il faut dire qu’architectes et designers n’ont lésiné ni sur les efforts ni sur les moyens pour s’assurer que le résultat atteigne un summum de perfection.

Cet appartement, signé par la designer Patty Xenos, est la preuve parfaite qu’on peut conjuguer luxe et subtilité. Ici, pas d’ostentation. Plutôt un respect, un surpassement même, des critères de qualité de la marque Ritz-Carlton.

Tout en donnant aux résidences un style unique et intemporel, Patty Xenos, reconnue pour son traitement exceptionnel de l’espace, a réussi admirablement à rendre hommage au patrimoine architectural de l’hôtel, parangon du style beaux-arts. Pour ce faire, elle et son équipe ont étudié et décortiqué les dessins et les archives de l’établissement afin d’y puiser moult éléments d’inspiration. Ensuite, chaque résidence, chaque pièce a fait l’objet d’une planification méticuleuse afin d’être à la hauteur d’une habitation cinq étoiles parfaitement synchro avec son temps.

L’oeil averti constatera dès l’entrée tout le souci apporté aux détails. Du sur mesure sur toute la ligne. Le motif de la double porte d’entrée en bois de makore s’inspire d’une corniche de pierre de la façade. La configuration ovale du vestibule, avec son magnifique plancher de marbre brun, suggère celle du célèbre Café de Paris. Outre le pratique walk-in, ce qui impressionne particulièrement dans cette entrée, c’est la sensation d’espace et la magnifique lumière naturelle qui baigne la pièce… comme dans une grande demeure!

Dans le séjour, la designer a conçu un décor qui se métamorphose au fil des heures. Les matériaux, le mobilier et les accessoires déco ont été sélectionnés pour leur haut coefficient design et leur capacité à participer aux jeux de lumière. Ainsi, la carpette de soie et le tissu des sièges changent de teinte d’heure en heure, alors que les lampadaires laissent délicatement passer la lumière et la table basse se charge de la réfléchir.

Le coin lecture jouit d’un point de vue exceptionnel sur le mont Royal. Pour s’harmoniser et même se fondre à l’extraordinaire plancher à chevrons en noyer, autre legs architectural de l’édifice, on a opté pour un fauteuil inspiré d’un grand classique du design moderne. Petite touche brillante, les tables d’appoint en verre contiennent des particules qui changent de couleur au gré de la lumière!

Dans la cuisine, le luxe se conjugue au futur présent. Avec ses cabinets Poggenpohl (Grolle) laqués, cette pièce est une oeuvre d’art en soi… qui cache une multitude d’éléments hypersophistiqués. Au-dessus de l’îlot couvert de quartz blanc et d’une plaque chauffante, trône une hotte Miele à hauteur ajustable. Pratique lorsque les invités prennent d’assaut la cuisine ! Derrière l’évier, le dosseret de verre givré, rétro-éclairé, est «luminothérapeutique» en ce sens que les délicates teintes reproduisent le spectre de la lumière du jour. Une idée brillante ! Patty a aussi pensé aux petons gelés des matins frisquets et a fait installer un douillet plancher de marbre blanc chauffant. Vous cherchez le frigo ? Il est parfaitement camouflé, tout comme le cellier à ses côtés (Sub Zero). Quant à la porte du fond, elle débouche sur l’office mais également sur un couloir secret qui permet au personnel de l’hôtel d’apporter aux occupants des plats du restaurant de l’hôtel. Du room service chez soi… Sophistiqué, dites-vous?

Au-delà de l’impact initial, Patty Xenos a voulu s’assurer que toutes les pièces participent à la sensation d’espace. Le séjour est en parfaite harmonie avec la salle à manger : même tissu riche et neutre, mais dans une tonalité un peu plus sombre, même accents métallisés et jeux de transparence. Entre les deux, et ouvert de chaque côté, un foyer élégamment habillé de marbre (Persiano Limestone) et dont l’âtre est surélevé pour offrir un coup d’oeil unique. Les plafonds ont été agrémentés de caissons pour rendre l’atmosphère plus intime. Les moulures, les larges plinthes, les encadrements et les portes de huit pieds s’inspirent du vénérable édifice.

Avec son plancher de marbre chauffant Gris de Savoie, son meuble signé Wood-Mode (Grolle), sa baignoire moderne à robinet ultra-performant, sa douche à jets multiples et ses porte-serviettes chauffants, la salle de bain est une oasis luxueuse digne de recevoir cinq étoiles. La chambre principale (Fenêtres MQ) est quant à elle un refuge douillet grâce à sa zone détente, à son lit matelassé (Flou) et à ses oeuvres d’art (tableau : Pascale Pratte, sculpture : Estella Fransbergen, Galerie MX).

Chaque pièce a été pensée par Patty dans le but de générer un crescendo d’exclamations admiratives, y compris la loggia. Ouverte sur le séjour grâce aux grandes portes de verre (Fenêtres MQ), elle prolonge l’espace de vie et la saison estivale. Les meubles Jardin de ville sont spécialement conçus pour l’extérieur, et le plancher est chauffant pour éviter les corvées de pelletage. Quant à la vue, elle est maximisée par un garde-corps en verre. Que demander de mieux?

RÉSIDENCES RITZ-CARLTON MONTRÉAL, residences.ritzmontreal.com

L’immeuble a été transformé par les bons soins de Provencher Roy + Associés Architectes et de l’entrepreneur en construction Pomerleau.

Photos : Yves Lefebvre

m10-interieur-boudoir

m10-interieur-chambre

m10-interieur-cuisine

m10-interieur-hall

m10-interieur-hall2

m10-interieur-salle-a-mange

m10-interieur-salle-de-bain

m10-interieur-salon

m10-interieur-salon2

YUL