Loading...

Philippe Dubuc – La constance du couturier

PHILIPPE DUBUC EST L’IMAGE MÊME DE LA FORCE TRANQUILLE ET DE LA CONSTANCE. SANS JAMAIS BAISSER LES BRAS, CE CRÉATEUR PASSIONNÉ A SU MAINTENIR LA MÊME LIGNE DIRECTRICE QUI L’AVAIT PROPULSÉ À L’AVANT-SCÈNE DE LA MODE IL Y A VINGT-QUATRE ANS.

On peut compter sur les doigts d’une seule main les designers québécois de renommée. Philippe Dubuc impose sa griffe dès l’ouverture de sa boutique, rue Saint-Denis, à Montréal en 1993. Le créateur de 27 ans est en pleine possession de ses moyens et contribue largement à faire de la ville une plaque tournante du design. Les succès s’enchaînent. Les vestes, les pantalons et les chemises signées Philippe Dubuc sont non seulement vendus à Montréal, ils défilent aussi sur les passerelles parisiennes. En 2006, la course du designer s’arrête abruptement, l’espace d’un moment, pour mieux reprendre avec pour moteur de nouvelles ambitions, et surtout une autre façon de faire.

Alors que la nouvelle collection se profile, qu’un noeud papillon prend son envol pour la fondation PROCURE et que la troupe des Ballets Jazz de Montréal se prépare à enfiler les costumes de Dance Me, Philippe Dubuc s’apprête à bondir avec la même fougue qu’à ses débuts. « Il y a bien quelques années de différence, explique le couturier, mais dans ma tête, j’ai encore l’impression d’avoir 27 ans. Comme à l’origine, je m’adresse aux plus jeunes comme aux générations qui les précèdent. Ma philosophie de création n’a pas d’âge. » Sa curiosité reste inchangée, sa recherche esthétique aussi. Sans délaisser les matières naturelles, il se dit séduit par les plus récentes techniques de coupe qui redéfinissent la confection haut de gamme, par les matières innovantes inspirées des activités sportives et par les textiles expérimentaux. Reconnu pour son style classique transfiguré, le designer se considère d’abord comme un nordique. « Je crée selon mon envie et selon l’inspiration du moment. La nordicité influence mon travail lorsque je cherche à construire un vêtement ou à le déconstruire. Il faut que les vêtements subliment le corps, quel qu’il soit. »

Il faut un an de travail pour créer une seule collection. Le temps file depuis les multiples croquis jusqu’à la mise en place en magasin ! Le boulot ne se fait jamais seul; en effet, Philippe Dubuc compte sur une équipe de collaborateurs au sens critique aiguisé pour l’aider à rester bien ancré dans la modernité. Car le plus grand défi du designer demeure d’anticiper la mode sans sacrifier les priorités que sont les matières, les volumes et les structures. Que nous réserve la prochaine collection ? « Les silhouettes s’assouplissent, les volumes se modifient et les détails se font plus discrets, explique-t-il. On trouvera des tissages luxueux, des jerseys texturés et des insertions minimalistes. Les coloris monochromes seront dominés par le noir et le charbon. »

La carrière de Philippe Dubuc tiendrait à peu de choses sans l’appui de sa clientèle des premières heures et l’intérêt des nouveaux acheteurs, attirés par l’élégance de ses créations. Pour mieux séduire, il a ajouté à sa palette le design des lunettes Dubuc Vision. C’est avec patience et persévérance que le couturier parvient à étendre ses racines pour mieux grandir.


dubucstyle.com

Philippe Dubuc – La constance du couturier – e-mag

pub