Loading...

Bydealers – Collectionneurs d’art, à vos agendas

pub
PHOTOS ALEXIS PARADIS

Fort du succès de la 1ère édition, l’événement du printemps dans le monde des collectionneurs d’art est de retour; une vente aux enchères d’art canadien dont le catalogue est constitué d’oeuvres de qualité supérieure choisies par des spécialistes du marché de l’art du pays. Parmi les oeuvres les plus prisées se retrouvent une huile de Jean-Paul Lemieux, Printemps à Québec-Ouest, 1968, au prix estimé entre 550 000 et 750 000 $, ainsi qu’un Paul-Émile Borduas, sans titre, circa 1956, au prix estimé entre 800 000 et 1 200 000 $ ! BYDealers, en proposant un tout nouveau modèle de maison des enchères, ébranle le milieu très conservateur des enchères canadiennes. Les encanteurs de métier cèdent ainsi la place à une alliance de plus de 20 marchands d’art canadiens reconnus pour leur expertise approfondie du marché de l’art.

C’est au petit restaurant Elio, situé dans la Petite-Italie et voisin de leurs galeries respectives, que m’ont donné rendez-vous Louis Lacerte et Yves Laroche.

POURQUOI AVOIR CRÉÉ BYDEALERS ?

« Avec l’arrivée d’Internet, le monde des encans avait pris de plus en plus de place sur le marché secondaire de l’art. Il faut comprendre que l’encanteur est un généraliste; il connaît rarement les artistes qui évoluent en dehors du monde des encans. C’est pourquoi certaines oeuvres de grande qualité pouvaient tout à coup se retrouver avec des évaluations peu informées et à la limite dommageables, faute de connaissances sur l’évolution de l’artiste. Ils n’ont pas le souci de protéger le marché des artistes en général, et ainsi de protéger les collectionneurs. On a pu voir des oeuvres importantes partir pour des prix ridicules, parce que la vente aux enchères n’était pas la plateforme pour optimiser le prix de vente de l’oeuvre. Nous, on ne veut pas vendre à tout prix. Si le bon acheteur n’est pas là pour acheter une oeuvre à sa juste valeur, on ne vend pas, on ne liquide pas », me confie Louis Lacerte.

« Nous voulons créer de la richesse dans un processus à long terme, dans le respect du travail des artistes et de leurs collectionneurs. C’est nous, les marchands d’art, qui connaissons le mieux les périodes importantes de création de ceux-ci, leur meilleur travail. Nous avons été complices de leur évolution sur le marché.

    Groupe Beauchamp

« Les marchands d’art ont repéré les meilleurs artistes à leurs débuts, les ont soutenus dans leur carrière, les ont présentés sur la scène internationale. Ils ont tous des centaines de foires et d’expositions à leur actif. L’encanteur classique, lui, n’évolue que dans son milieu d’encanteur; il n’a jamais contribué à l’essor d’une carrière. Il n’arrive qu’à la fin pour récolter le fruit des efforts des marchands, sans se soucier des conséquences d’une sousévaluation pour la cote d’un artiste. Il est là pour vendre, car il a notamment une structure lourde et coûteuse à soutenir », renchérissent ces deux hommes visiblement passionnés.

C’est de ce constat qu’est née la maison d’enchères BYDealers, fondée par Louis Lacerte et Yves Laroche, associés à Marc-Antoine Longpré, un spécialiste du Web. La maison propose donc une vente aux enchères qui aura lieu le jeudi 31 mai 2018, à 19 h. Elle sera précédée de deux expositions, soit du 17 au 21 mai au Palais des congrès de Montréal et du 26 au 31 mai au Metro Toronto Convention Centre. Il sera possible d’y participer en salle, en ligne, par téléphone ou par ordre d’achat. Les habitués des enchères connaissent très bien les rouages de ces encans, mais l’un des devoirs que ce sont donnés ces marchands d’art est d’accompagner les jeunes collectionneurs, de les conseiller afin de promouvoir l’amour de l’art. Ce sont d’excellents pédagogues qui partagent leurs connaissances avec beaucoup de générosité. Leur catalogue est d’ailleurs très instructif, proposant une biographie de l’artiste ainsi qu’une description de l’oeuvre et son histoire. Comme le disait si bien Rainer Maria Rilke : « Les oeuvres d’art sont d’une infinie solitude; rien n’est pire que la critique pour les aborder, seul l’amour peut les saisir, les garder, être juste envers elles. »


bydealers.com
Bydealers – Collectionneurs d’art, à vos agendas – e-mag

Sélection Panorama