Loading...

Frank & Oak

Reconnaissable à son symbole des deux chiens, cette griffe connaît une popularité grandissante auprès des aficionados de la mode. Plus qu’une gamme distinctive de vêtements, elle propose un véritable art de vivre. Voici Fr ank & Oak.

L’odeur de torréfaction des grains de café 49 Parallel se mêle à celles du coton et du cuir. Les rythmes de la musique indie cadencent les gestes du barista et du barbier, qui achève la coupe d’un client. Je suis à l’atelier Frank & Oak, sur la rue Saint-Viateur. Le tableau est indubitablement montréalais – mais on pourrait tout aussi bien le retrouver sur Queen Ouest, à Toronto, ou encore dans Williamsburg, à Brooklyn. Selon Ethan Song, l’un de ses deux fondateurs et dirigeants, cette esthétique particulière est « la marque d’une nouvelle génération ».

Fondée en 2012 par Ethan Song et Hicham Ratnani, deux amis d’enfance, Frank & Oak a une mission toute simple : bien vêtir les hommes tout en développant leur marque sur des valeurs qui les inspirent, soit l’authenticité et l’entrepreneurship. « Notre objectif a toujours été d’habiller les hommes », confie Song au magazine Mixte. Un objectif qui dépasse les considérations vestimentaires stricto sensu : « Tout doit s’agencer de façon harmonieuse. » Avec ses collections mensuelles, conçues dans l’atelier montréalais et fabriquées ici, en Europe et aux États-Unis, Frank & Oak propose une griffe qu’Ethan Song qualifie de haut de gamme accessible. « En bout de ligne, nous offrons un service personnalisé et une communauté. » De l’adhésion au club aux rencontres avec des stylistes, en passant par la possibilité de boire un café ou de se faire couper les cheveux sur place en magasinant, tout contribue à renforcer la culture « art de vivre » de la marque, une impression de Fifth Avenue décoincée et plus abordable. Ce cadre la sert d’ailleurs très bien; grâce à son service de stylisme Elevate, les membres peuvent même recevoir chaque mois des articles spécifiquement adaptés à leur goût et à leur budget. « Peu importe que vous dépensiez 100 ou 1000 $, vous devriez avoir droit à la même qualité de service », insiste Song. Se distinguant par sa qualité et le soin apporté aux détails, chaque pièce de Frank & Oak a été conçue pour convenir parfaitement à l’homme et à la saison. « Malheureusement, de nos jours, la quantité prime sur la qualité, déplore Song. Nous croyons que votre expérience sera bien plus positive si les vêtements et les accessoires sont à la fois accessibles et de haute qualité. »

Des collaborations récentes avec des poids lourds de la mode comme Naked & Famous confirment le désir de la marque de rester à l’avant-garde, tout en continuant à développer l’approche « art de vivre ». Que ce soit via son site Web, dans ses boutiques ou par l’entremise de son magazine – Frank & Oak publie deux fois l’an le magazine Oak Street, destiné aux professionnels créatifs –, l’engagement de l’entreprise dans la communauté est riche et bien organisé. Selon le cofondateur, la compagnie se démarque en accordant autant d’attention à la qualité de ses produits qu’à l’expérience Frank & Oak. Ajoutez à cette équation un service personnalisé et l’accès à des conseils de stylistes, et vous comprendrez vite pourquoi l’entreprise compte des centaines de milliers de fans et remporte un succès grandissant auprès des consommateurs. Grâce à sa boutique virtuelle en perpétuelle évolution et à ses boutiques disséminées à travers le continent, Song soutient que Frank & Oak continuera son expansion. Vu du quartier Mile End, l’avenir semble radieux.

frankandoak.com

Frank & Oak – e-mag

Maison Lipari