Loading...

Shan

Alors que Shan s’apprête à fêter son 30e anniversaire – un exploit dans le monde de la mode –, on en profite pour regarder en arrière afin de comprendre ce qui fait le succès de cette marque québécoise portée partout à travers le monde.

Quand elle était petite, Chantal Lévesque voulait une bicyclette. Elle a donc confectionné des poupées qu’elle vendait de porte à porte. Elle en a écoulé suffisamment pour s’acheter son vélo ! Cette histoire toute simple illustre bien ce qui fait la force de cette femme : une grande créativité doublée d’un esprit d’entrepreneure.

Sa créativité, elle l’a développée en aidant sa mère, qui cousait des robes de mariée. Je sais ce que vous pensez : c’est à ce moment qu’elle a décidé de devenir designer de mode. Et bien non… Voir sa maman travailler d’arrache-pied durant de si longues heures a plutôt eu l’effet inverse sur Chantal. Elle s’est dirigée vers la comptabilité.

Pendant qu’elle travaille chez Desjardins, Chantal rachète les trois machines à coudre d’une créatrice de maillots de bain colombienne et lance une collection de douze maillots pour régler tous les problèmes des femmes. Le résultat s’avère concluant, si bien que Chantal commence rapidement à confectionner des maillots sur mesure avec l’aide de sa mère pour toutes ses collègues; tout ça en continuant de travailler à la banque. C’est en octobre 1985 seulement, alors qu’elle est enceinte de son premier fils, qu’elle décide de lancer son entreprise.

Si je raconte tout ça, c’est pour démontrer à quel point furent modestes les débuts de Shan, ce qui rend le succès actuel de l’entreprise encore plus exceptionnel…

Aujourd’hui, Shan compte 600 points de vente dans 30 pays, incluant des noms prestigieux comme Harrods à Londres, Le Printemps à Paris, Saks Fifth Avenue à New York, ou encore le Tsum à Moscou. La marque québécoise gère aussi six boutiques en Amérique du Nord, en plus d’avoir plusieurs franchises. Elle vient d’ailleurs d’ouvrir son premier espace outlet à l’intérieur de la très belle boutique Jardin de Ville. Un partenariat de rêve !

Quand on demande à Chantal ce qui explique le succès de son entreprise, elle répond sans hésiter : la qualité du produit et le contrôle total de la production, qui est toujours entièrement réalisée dans son usine de Laval. Plus de 150 employés (dont certains sont là depuis le tout début) travaillent dans l’atelier de confection à la fine pointe de la technologie.

Ce savoir-faire lui a d’ailleurs valu de gagner plusieurs distinctions, dont le prix du Créateur international maillots ou lingerie de l’année, décerné à Paris en 2011, le prix Exportation et développement des marchés internationaux aux Mercuriades de la Fédération des chambres de commerce du Québec en 2012, et lauréate 2013 dans la catégorie entrepreneure active à l’international du Réseau des femmes d’affaires du Québec. Des récompenses qui soulignent la force de cette production 100 % verticale, qui donne une grande flexibilité à la marque et lui permet de toujours avoir une longueur d’avance sur l’industrie en s’adaptant rapidement aux besoins du client.

L’été 2015 sera très occupé pour Shan, puisque Chantal s’apprête à lancer Balnea, une collection de maillots plus épurés qu’elle avait envie de nous offrir depuis longtemps. Ces nouveaux essentiels seront parfaits pour celles qui n’ont pas envie de porter leurs maillots chics à la piscine ou au spa. On découvrira aussi la nouvelle vision « homme » de la marque, imaginée par son fils Shan, qui a pris les rênes de la division masculine.

Voilà qui nous amène aux célébrations d’octobre 2015. Même si Chantal ne peut nous révéler ce qu’elle a prévu pour le 30e anniversaire, une chose est certaine : vous n’avez pas fini d’entendre parler de Shan !

shan.ca

Shan – Cliquez-ici pour lire l’article

Hotel Quintessence