Loading...

Waxman, Une affaire de famille

Par quoi faut-il commencer avec Waxman ? Dire que c’est la référence à Montréal en matière de smokings, où l’on peut louer costumes, chemises et chaussures pour des évènements comme un mariage, un bal ou une soirée d’entreprise ? Évoquer le fait que cette boutique existe depuis 88 ans au même endroit ? Insister sur le service personnalisé qui mène parfois à une complicité intime avec le client ? Waxman, c’est tout ça et plus encore. En 1927, un couple polonais s’installe à Montréal, sur l’avenue du Parc : Willie et Paula jettent les bases du commerce qui sera repris par leur fils Hershie. De la parenté tourne autour de la boutique et met l’épaule à la roue depuis des années. William Paul (prénoms empruntés aux grands-parents), dit Billy, dirige maintenant la compagnie, lui qui a commencé à y travailler à l’âge de 12 ans ! Soucieux de la faire évoluer, il conserve la vocation de louer des smokings tout en profitant de l’emplacement pour faire tourner les affaires douze mois par année. Comme elles sont tributaires à 70 % des mariages et que l’on est occupé de mai à octobre seulement, Billy a ouvert à même son local un bar à espresso, le Hershie, nommé en l’honneur de son père. Il a aussi installé une chaise de barbier (trois autres suivront). Il faut se rappeler qu’on est en plein quartier branché, le Mile-End, et que les passants ne demandent pas mieux que de s’attarder dans un immeuble situé côté soleil, qui offre une terrasse aux hipsters, clients éventuels. Le lieu suinte le style de vie à l’italienne : espresso exceptionnel, moto Ducati en vitrine (Billy adore), petit menu rédigé en italien, produits pour le rasage importés d’Italie… L’ambiance ici est multiculturelle et toujours amicale. Billy reproduit les habitudes de son père et de son grand-père : jaser avec le client, établir un rapport chaleureux, voire créer un lien d’amitié. Pour lui, les gens passent avant les sous. Et puis, la famille transcende tout : il parle abondamment de son papa, lui rend hommage à tous les détours de la conversation; il affiche des dizaines de photos de ses parents dans des cadres accrochés sur tous les murs de la Maison Waxman, qui est le nom qui remplacera bientôt Tenues de gala Waxman, pour bien marquer le rebranding. Il faut dire que Billy ne fait pas que travailler ici; il y habite avec sa femme Monica, une Argentine, et ses deux fils, Julian et Miguel, la quatrième génération de Waxman ! Pour l’instant, Billy inculque ses valeurs à sa progéniture, prépare l’avenir et s’amuse plus que jamais, pour notre plus grand plaisir à nous aussi. Les côtoyer, c’est un peu faire partie de la famille…

Waxman, Une affaire de famille – Cliquez-ici pour lire l’article

Photos : Adrien Willams

Kebecson