Loading...

56 ans de passion

C’est l’ascension irrésistible d’un magasin de meubles de jardin vers de nouveaux sommets grâce à ses concepts concernant la vie à l’extérieur. L’histoire d’un leader en matière de tendances et une référence absolue pour l’aménagement de terrasses.

Jardin de Ville a commencé presque dans l’improvisation en 1956. Un homme d’affaires voit, lors d’un voyage en Floride, un magasin de meubles de jardin très intéressant, puis son désir de lancer ce concept de Patio Rama, mais à temps perdu. Et une épouse qui va se cacher, littéralement, lorsque le premier client arrive ! Carmen Bourque apprécie le beau et elle prend rapidement de l’assurance. C’est elle qui va administrer le magasin, car elle sait comment présenter la marchandise. Sa fille Johanne va en prendre les rennes à l’âge de 18 ans ! Quand on a ça dans le sang… «J’ai hérité du bon goût de ma mère et du leadership de mon père», lance-t-elle, en saluant au passage sa soeur Marcelle qui est à ses côtés depuis le début, et son frère Jean, le «quasi ingénieur, très brillant».

L’histoire de ce commerce est jalonnée de coups audacieux et de pratiques atypiques. En 1983, Johanne et Marcelle conçoivent un catalogue pour mettre tous ses produits en valeur : un investissement de 100 000 $ et une première dans l’industrie. Un vif succès aussi. Contrairement aux compétiteurs qui vendent la nouveauté de l’heure (la résine de synthèse) tout bêtement, elles jonglent avec ses différentes collections en mélangeant les coussins de l’une avec l’autre, ou en offrant la table d’une compagnie avec les chaises d’une autre.

Au plus grand plaisir du client. Jardin de Ville, qui a pris ce nom en 1995, se distingue de ses concurrents en fabriquant des parasols et des coussins, puis des abris de jardin, entièrement conçus par Jean. Ou encore avec son Concept Terrasse créé pour transformer tout espace extérieur en un lieu convivial afin d’y vivre des expériences inoubliables. Tel qu’on le voit dans plusieurs hôtels branchés. Johanne Bourque a bien compris que l’on veut revivre chez soi ces moments mémorables dans un décor raffiné et adapté qui sait faire face aux éléments. Elle propose donc une terrasse avec une structure en aluminium qui se moque de la rouille, des tissus qui résistent à l’humidité et à l’eau, des gouttières qui avalent la pluie du toit, des cantonnières amovibles pour jouer avec le soleil…

Cet été, on verra sur les routes un camion de Jardin de Ville Service. Non contente d’innover constamment, de créer du sur mesure, d’offrir des meubles de qualité et confortables, ainsi que des décors uniques, la patronne pense aussi au service. Simple? Oui, mais il faut le faire… sans relâche. On n’a donc pas fini d’entendre parler de Jardin de Ville, déjà présent à Toronto, aux États-Unis et en Suisse.

marcelle-bourque-carmen-bourque-et-johanne-bourque

Marcelle Bourque, Carmen Bourque et Johanne Bourque

YUL