Loading...

Casse-Noisette : 50 ans d’enchantement

«La danse est la langue cachée de l’âme», disait Martha Graham, qui savait fort bien la parler. En outre, admirer le travail des danseurs, ces orfèvres du mouvement qui découpent l’air comme des virtuoses, a quelque chose de purificateur chez qui sait apprécier leurs intenses prestations. Si Les Grands Ballets Canadiens (GBC) demeurent l’une de nos plus vénérables institutions en danse classique et moderne, que dire de leur production fétiche, Casse-Noisette, ce classique adorable dont la magie opère invariablement à chaque nouvelle saison.

Si le Casse-Noisette des GBC a su s’enrichir au cours des décennies en intégrant les meilleurs interprètes et des effets scéniques toujours plus somptueux, le récit, lui, est aussi immuable que le retour de l’hiver : le voyage fabuleux de la petite Clara au Pays des neiges et au Royaume des friandises. Un beau casse-noisette qui lui est offert à Noël sera le prétexte d’une aventure féérique qui mêle animaux et personnages de légende.

Non seulement Clara, le Dr Drosselmeyer, la Fée Dragée et compagnie n’ont pas pris une ride, mais le spectacle des Grands Ballets a su résister au passage du temps, la production trouvant toujours le moyen d’injecter un peu de sang neuf à ce grand classique. Les chiffres entourant l’événement ont de quoi impressionner : plus de deux millions de spectateurs l’ont vu depuis 1964, près de 10 000 danseurs ont foulé la scène et le spectacle détient le record de celui qui a tenu l’affiche le plus longtemps dans une même salle au Canada.

C’est en 1964 que Fernand Nault (1920-2006) a créé sa première chorégraphie à partir du célèbre conte d’Ernst Theodor Amadeus Hoffmann. Depuis, des équipes fébriles formées de danseurs, concepteurs, répétiteurs, couturiers et musiciens se sont succédé pour ravir des générations d’enfants. Afin de souligner dignement cet anniversaire, Les Grands Ballets lancent un appel pour retracer tous ceux qui ont pris part aux productions précédentes en vue de grandes retrouvailles le 12 décembre.

La pérennité du succès des Grands Ballets doit beaucoup à Fernand Nault, que l’on associe directement à notre Casse-Noisette. Artiste sensible à l’esprit ouvert, il a eu le flair d’intégrer au répertoire de la compagnie des oeuvres tant classiques que modernes (Carmina Burana et Tommy, notamment), si bien que cette diversité allait aider la compagnie à déployer ses ailes et conquérir un plus large public. L’édition 2013 de Casse-Noisette sera présentée du 12 au 30 décembre à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts et du 5 au 8 décembre au Grand Théâtre de Québec. La production québécoise de ce ballet est reconnue à juste titre comme l’une des plus belles au monde.

Casse-Noisette, grandsballets.com

Par: Jean-François Bélisle

m13-institution-casse-noissette-50-ans-d-enchantement

Avenue Design