Loading...

Contre le sida en Afrique

Le sida a-t-il perdu du terrain ? Oui, mais il est loin d’être éradiqué. Pour entretenir la flamme et soutenir la lutte, quelques voix s’élèvent toujours, portées par des campagnes de sensibilisation qui se renouvellent sans cesse. Le chanteur John Legend et la marque de vodka Belvedere se sont donc unis pour la bonne cause.

Pour une cinquième année consécutive, Belvedere se joint à la campagne (RED), créée par Bono, en lançant une édition spéciale à tirage limité de sa vodka premium dont 50 % des profits vont au Fonds mondial de lutte contre le sida. Belvedere, qui s’est associée dans le passé à Lady Gaga, Usher, Mary J. Blige et Rita Ora, peut compter cette année sur deux ambassadeurs de marque pour son volet #MakeADifference : l’artiste contemporaine sud-africaine Esther Mahlangu et l’auteur, compositeur et interprète John Legend.

Le président de Belvedere, Charles Gibb, que nous avons rencontré en septembre à New York, espère voir l’éradication du sida de son vivant. « Je crois qu’on peut y arriver en 15 ans. Une génération entière séronégative, c’est à notre portée ! » La grande campagne (RED), à laquelle sont associées plusieurs grandes marques comme GAP et Apple, porte déjà ses fruits. Les sommes amassées, qui s’élèvent à plus de 360 millions de dollars à ce jour, ont déjà aidé 30 000 mères porteuses du VIH à mettre au monde des bébés en santé. « Ce chiffre peut paraître énorme, mais en réalité, il est tout petit… Chaque jour, plus de 600 enfants naissent avec le VIH en Afrique, déplore Charles Gibb. Avant cette initiative, c’était 1500. Oui, nous progressons, mais Il y a encore tant à faire ! J’aimerais voir ce chiffre descendre à zéro. »

Pour le président de Belvedere, les choix de John Legend et d’Esther Mahlangu comme ambassadeurs de la campagne #MakeADifference allaient de soi : « C’est un grand privilège pour nous de pouvoir travailler avec de tels artistes. Nous voulions à nouveau nous associer à des artistes de renommée mondiale, mais aussi à des personnes vraies et socialement engagées. » La chimie a tout de suite opéré entre le chanteur et la peintre sud-africaine légendaire de 82 ans. Cette dernière, qui a vu le sida faire bien des ravages dans sa communauté, a habillé la splendide bouteille de motifs et de couleurs qui évoquent sa tribu Ndebele. Quant au chanteur de 37 ans, nouvellement père d’une petite fille avec sa conjointe, Chrissy Teigen, il n’a pas eu besoin lui non plus de se faire prier : « Je veux que le monde soit meilleur pour ma fille ! Dans ma génération, on connaît tous quelqu’un qui a été infecté. Je crois aussi qu’en continuant d’aider la recherche, il est possible de voir cette maladie disparaître. » Lors du lancement de la vodka Belvedere (RED), l’artiste a présenté la pièce Love Me Now, un hymne à l’amour en ces temps de grande incertitude. « On ne sait pas de quoi demain sera fait. Il faut aimer et donner sans attendre, ici et maintenant. »

Contre le sida en Afrique – e-mag

En collaboration avec Josée Lemire

Kebecson