Loading...

Lianne Carioto, perpétuer la tradition

Le magasin Design Louis George a ouvert en 1987, alors que la fille du fondateur avait 14 ans. L’année suivante, elle y travaillait déjà à temps partiel.
Son mandat? Courir d’un bord, courir de l’autre : c’est ainsi qu’on apprend. « On ne connaît pas bien une entreprise si on n’a pas touché à tout », affirme Lianne Carioto. Bien sûr, elle a fait de vraies études, à Dawson, pour devenir desi­gner d’intérieur. Et un stage à Florence, en Italie, auprès de l’architecte Claudio Nardi. À son retour, elle a ouvert sa propre boîte de design d’intérieur et repris du service chez Design Louis George. Aujourd’hui, elle est vice-présidente de cette PME d’une douzaine d’employés, en plus d’être responsable des achats de literie et de meubles.
Elle voyage régulièrement en Europe pour aller y tâter le pouls, saisir les tendances et rester à l’avant-garde. Elle vient de planifier et d’exécuter le déménagement du magasin à Ville Mont-Royal après avoir passé un quart de siècle chez Ogilvy!

Comme elle adore le design, elle a accordé un plus grand espace aux vendeurs-designers pour qu’ils puissent mieux travailler avec les catalogues, les échantillons et les plans. Cette relation privilégiée avec la clientèle, qui bénéficie ainsi de conseils de professionnels, entraîne une belle fidélité. La philosophie qu’entend maintenir Lianne repose sur le rapport qualité-prix des produits offerts. Aussi a-t-elle introduit de nouvelles gammes : une collection abordable de meubles rembourrés américains sous la marque maison et une autre allemande, spécialisée dans le cuir de style moderne. Sans oublier l’arrivée de Designer’s Guild, une marque prestigieuse.

Sur une note plus personnelle, on a demandé à Lianne si elle avait un mentor. En ce qui concerne le design, c’est sa mère qui pratique ce métier; pour ce qui est de la vente, c’est son père! Une idole? Elle aurait bien pu nommer l’architecte d’intérieur française Andrée Putman; elle mentionne plutôt avec beaucoup d’émotion le nom de sa grand-mère libanaise, que toute la communauté aimait et qui a inculqué de belles valeurs à Lianne, elle-même mère des petites Samantha et Sara. Remplacer votre papa Louis, c’est pour bientôt? « Je ne l’espère pas. Je veux qu’il continue. J’aime beaucoup travailler avec lui.

releve_999_9m---copie

Roche Bobois