Loading...

Louis Pauzé : éloge de l’éphémère

Qui aime le design ne peut que succomber au ludisme, à l’esprit et au style parfois délirant des trouvailles que recèle le magasin Bonaldo. Propriétaire de cette boutique phare de Montréal, Louis Pauzé ne fait pas dans la tendance mais dans le coup de coeur… parce que la vie est trop courte pour se priver du bonheur d’être bien chez soi.

L’accomplissement dont vous êtes le plus fier ? Celui d’avoir réalisé les rêves qui m’importaient le plus.

Une chose que la plupart des gens ignorent à votre sujet ? Je suis allergique aux mondanités et aux activités de réseautage quelles qu’elles soient.

Votre meilleure table… et ce qu’il faut absolument y goûter : La mienne, pour ma carbonade flamande ou mon triptyque de saumon… Et celle du restaurant Alla Borsa (à Valeggio sul Mincio, dans la campagne de Vérone) pour les tortellinis di Valeggio al burro e salvia.

Pour un lunch d’affaires on risque fort de vous trouver… Au Modavie (juste en face) ou au Hangar, et l’été à la terrasse du Château Ramezay.

Une ville qui vous inspire… Bilbao. En capitalisant sur ses installations culturelles, elle a su renaître de sa déroute.

Un voyage dont vous rêvez… Celui que je pourrais partager intensément.

D’après vous, qu’est-ce qui distingue le Québec du reste du monde ? L’espace vital dont nous jouissons permet de penser et de respirer librement, aisément, dans un contexte socioculturel unique.

Un (e) designer qui vous allume : Denis Santachiara et l’architecte Zaha Hadid.

Vos bonnes adresses shopping ? Stanbridge à Paris et Dirk Bikkembergs à Milan.

Votre péché mignon… L’ordre désordonné.

Pour vous, le comble du luxe c’est.. Le dénuement. (More with Less)

Votre philosophie de vie ? Ne pas prendre les choses personnellement, avoir la parole impeccable, faire de son mieux et surtout, ne rien présumer.

Trois valeurs qui vous définissent ? Intégrité, loyauté et empathie.

Une cause qui vous tient à coeur ? Les gens qui n’ont pas de chance avec la vie.

Votre définition du bonheur ? La reconnaissance.

Ce qui vous énerve ? La fausseté en tout genre.

m06-rencontre-louis-pauze

Propos recueillis par : Sandra Cliche
Photo : paul andré larocque

Maison Lipari