Loading...

Robert Brunet

Robert Brunet a fait pédaler, skier et marcher bien des gens depuis l’ouverture de son premier magasin Le Yéti, en 1986. Cet entrepreneur dans l’âme, grand amateur de vélo et de ski, a réussi à transmettre sa passion en offrant des produits de qualité et en créant des projets excitants comme le club cycliste du Yéti ou l’événement Gran Fondo Mont Tremblant, qu’il coproduit depuis l’an dernier. Questions à un homme qui aime bouger.

Un objet dont vous ne pourriez vous passer  ?
Mon vélo de route, mes skis de hors piste, ma planche à bras et mon piano. Il me faut absolument les quatre. L’accomplis­sement dont vous ête s le plus fier ? Avoir transmis ma passion du vélo et de l’exercice à plein de gens, à commencer par notre personnel.

Une chose que la plupart des gens ignorent à votre sujet ?
Je suis musicien, pianiste et guitariste, et mon passe-temps préféré est de jouer dans un band de garage avec mes copains.

Votre meilleure table et ce qu’il faut absolument goûter…
La Trunchetto, chez Bottega. Pour un lunch d’affaires, on risque fort de vous trouver… Chez Lawrence, coin Fairmount et Saint-Laurent.

L’apéro idéal, c’est…
Un spritzer (vin blanc panaché).

Un voyage dont vous rêvez…
De l’Italie à l’Écosse sur ma moto.

Votre avis sur ce qui distingue le Québec du reste du monde…
Les gens et les quatre saisons.

Vous conduisez ?
Une moto BMW R1200GS.

Votre accessoire fétiche…
Les chaussures. Déformation professionnelle; j’achète pour le Yéti plusieurs milliers de paires de chaussures par année.

Votre livre de chevet…
Je lis plutôt des magazines : Men’s Journal, Outside, Le Cycle, Bicycling.

Une personnalité qui vous inspire ou que vous admirez…
Sting.

Votre péché mignon…
Le pain.

Pour vous, le comble du luxe, c’est…
L’aventure.

Votre philosophie de vie ?
Il faut avoir du fun.

Trois valeurs qui vous définissent ?
Amitié, plaisir et dépassement.

Une cause qui vous tient à cœur ?
Le cancer; ma sœur en est morte à 57 ans…

Votre définition du bonheur ?
Être entre amis, à partager une bonne bouffe et à faire de la musique.

Une chose qui vous énerve ?
Les gens qui se plaignent sans cesse.

Ce qui décore votre bureau ?
Un vélo de ville vintage Wilier, et mes vieux skis hors piste TUA. Le gadget dont vous êtes le plus entiché  ? Mon piano portatif et l’application garage band. Un cadeau à donner à une connaissance ou un ami… Un billet pour un spectacle de musique. Votre plus grand coup en carrière : L’achat de l’immeuble où Le Yéti a pignon sur rue.


robert

pub