Loading...

Soif de vivre

Martin Gauthier, associé principal d’une agence internationalement reconnue, il a participé à la création des célèbres pastilles de goût bien connues des Québécois. Martin Gauthier nous parle de la découverte d’une passion sans égale qui témoigne de son amour indéfectible de la vie.

UN INTÉRÊT QUI PREND PROGRESSIVEMENT RACINE

D’entrée de jeu, Martin admet que rien ne le prédisposait à devenir l’amateur de vin qu’il est aujourd’hui, lui qui oeuvrait avec son père dans l’industrie publicitaire, au sein de la compagnie Labatt. L’élément déclencheur fut sans contredit sa rencontre avec Olivier Moreaux au début des années 2000. Celui-ci dirigeait à l’époque Sopexa Canada, une agence dont la mission était centrée sur le rayonnement des produits français à travers le monde. « Mon premier vrai contact avec cet univers remonte à ma première visite dans la région de Saint-Émilion, un endroit unique inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco depuis 1999, soit bien avant les climats du vignoble de Bourgogne.

Au fil du temps, Martin devient un amateur mieux éduqué sur le vin; il apprend à le déguster et prend conscience de l’histoire qui concerne ces différents producteurs et leur famille. Il visite des régions, réalise à quel point les vignerons sont attentifs à leurs vignes et décode de façon éclairée les indications clés des étiquettes. Quelques années plus tard, de concert avec la SAQ, son nouveau client, Martin et son équipe du groupe Sid Lee se lancent à la recherche de la grande idée qui viendra démocratiser le langage du vin auprès des Québécois. Elle leur vient alors qu’ils visitent un restaurant dont la carte des vins inclut une charte de couleurs pour en identifier la personnalité. Cette découverte mènera à la création des fameuses pastilles de goût.

DU VIN ET DES HOMMES

Martin considère qu’au-delà du plaisir qu’il procure, le vin permet de s’ouvrir à différents mondes. Facilitateur des rapports humains en société, il est une source d’inspiration pour différents artistes qui aiment accompagner d’un verre de vin la création de leurs oeuvres. Devenu un fervent collectionneur, Martin a pour projet de transmettre sa passion, avec l’objectif de léguer 2500 bouteilles à chacun de ses quatre enfants.

LES GRANDES IDOLES

Lorsque je lui demande quelles sont ses rencontres les plus marquantes, il répond sans hésitation qu’il a eu trois coups de coeur pour des raisons bien différentes. « Hubert de Boüard de Laforest, l’homme derrière le célèbre Château Angelus, m’impressionne par son sens inné du marketing. La scène montrant James Bond à l’intérieur d’un train dans Casino Royale me revient toujours en tête quand je fais référence à lui… « Hubert de Montille, qui est à l’origine du désormais renommé Domaine de Montille, est une personne exceptionnelle dont la remarquable transparence et la force de caractère ont fait grandement évoluer l’industrie du vin. J’ai eu la chance de vivre avec lui un moment sans pareil lorsqu’il a ouvert en ma présence un magnum nommé Cuvée Christiane, en hommage à sa femme décédée. En le raccompagnant sur le chemin du retour, j’ai ressenti une émotion inexplicable en remarquant sur la table située à l’entrée de sa maison un portrait-souvenir du couple, dont le regard semble expliquer la magie de ce vin, qui réunit le summum de ses multiples cuvées. « Quant à Albéric Bichot, ce fut un coup de foudre instantané. Outre son talent incontesté pour développer la marque Albert Bichot, c’est l’individu le plus humble et le plus gentil de la Bourgogne ! »

LES GRANDS MOMENTS

Chaque passion est souvent accompagnée d’un rêve. Celui de Martin était de participer au Trois Glorieuses, manifestation culturelle dont fait partie la vente des Hospices de Beaune. Celle-ci constitue le grand rendez-vous vinicole de la Bourgogne avec la planète vin, juste au moment où se fixe le sort du nouveau millésime. « Mémorable », résumet-il avec intensité.

Un autre grand moment fut sa rencontre avec Champlain Charest, grand collectionneur de vin au Canada, qui possède un restaurant dont la renommée n’est plus à faire. « Lors de notre première rencontre, j’ai eu le plaisir de lui servir un vin en toute intimité, à lui ainsi qu’à sa conjointe, Monique. J’ai alors profité d’instants magiques en sa compagnie, ponctués par ses innombrables anecdotes. Je suis heureux de le compter aujourd’hui parmi mes amis. »

TRANSFORMER LE VIN EN EAU DE VIE

Ayant découvert l’évènement Montréal Passion Vin il y a plusieurs années, Martin caressait le rêve d’en devenir le président, fonction qu’il occupe maintenant depuis plus de cinq ans. Cette année, il partage la présidence avec Mathieu Duguay, de Cogir. Ce rendez-vous unique bien connu des grands amateurs permet d’appuyer la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, qui a contribué à la création du renommé Centre d’excellence en thérapie cellulaire (CETC), vers lequel se sont notamment tournés Mai Duong ainsi que Matthew Schreindorfer. Martin Gauthier est heureux de mettre son dynamisme au service de cette organisation, qui vise actuellement à bâtir le futur centre intégré de cancérologie, un projet majeur de plus de 30 millions de dollars. « Cette année, la 15e édition nous fera vivre des moments extraordinaires en compagnie des plus grands producteurs de la planète vin. Je souhaite donc lever mon verre et célébrer la vie avec le plus de gens possible. » Martin, votre invitation est officiellement lançée. Cheers !

montrealpassionvin.ca

Soif de vivre – e-mag

Roche Bobois