Loading...

Louis Garneau, un innovateur aux multiples talents

FIGURE DE PROUE DE L’ENTREPRENEURIAT, IL SE RÉVÈLE À LA FOIS UN SPORTIF ACCOMPLI, UN ARTISTE MÉCONNU ET UN HOMME D’AF­FAIRES AVISÉ.

Louis Garneau a représenté le Canada en cyclisme aux Jeux olympiques de 1984, à Los Angeles. L’année précédente, il avait commencé à fabriquer ses propres vêtements de vélo dans le garage paternel. Aujourd’hui, le groupe Louis Garneau Sports inc. emploie plus de 450 personnes et le chiffre d’affaires ne cesse de croître, avec des produits vendus dans plus de 40 pays. Il a été intronisé au temple de la renommée du marketing canadien au printemps 2011.

Âgé de 53 ans, le président-directeur général affiche encore une superbe forme et fait partie de l’élite lors d’épreuves cyclosportives. D’ailleurs, Garneau et certains de ses employés continuent de pédaler presque tous les midis autour de l’usine, et les vitesses de pointe atteignent souvent 50 km/h. Ce qui est moins connu, c’est sa passion pour l’art, sans laquelle il n’aurait peut-être pas réussi à toujours innover et à obtenir du succès.

Louis Garneau entretient une relation privilégiée avec l’art. Il a peint une murale dédiée au champion cycliste Lance Armstrong, et celle-ci est exposée dans son magasin de vélo du Texas. Pour la campagne de financement du Musée des beaux-arts de Québec, l’entrepreneur a réalisé 12 tableaux. «Les sommes amassées par le fruit de mon travail sur le plan artistique sont versées à des œuvres caritatives», explique Garneau.

L’art et l’innovation se marient presque quotidiennement chez notre homme. À l’usine, régulièrement, on le retrouve les deux mains dans la pâte à modeler ou dans une gélatine quelconque, en train de concocter un modèle de casque, par exemple. Son baccalauréat en arts visuels, aussi lointain soit-il, lui vaut une expertise supplémentaire quand il trime sur un vêtement ou un produit. «J’ai étudié les impressionnistes, la psychologie des couleurs ; une foule de concepts qui font partie de moi. Je ne croyais pas que tout cela me servirait autant tout au long de ma carrière. Et, je dois avouer qu’en processus de création, une étape que j’adore, je me réveille sans cesse tout absorbé, je deviens totalement déséquilibré.»  

Son souci d’innovation, l’a aussi amené à créer des vêtements et des accessoires pour le ski de fond et d’autres activités de type cardio dans l’usine de Saint-Augustin-de-Desmaures. Louis Garneau Sports propose même des casques de ski alpin, des bâtons, des guêtres, des sacs. Et aussi des raquettes. «C’est le principe de ne pas abandonner notre clientèle vélo qui nous est si fidèle, explique le PDG. Ceux qui font du vélo l’été se tournent vers le ski de fond ou la raquette l’hiver. Je ne voulais pas laisser cette place à la compétition.»

Louis Garneau

Louis Garneau

Photos: Une courtoisie de Louis Garneau sports


Hotel Quintessence